Tuto : Prévenir le risque

Sports de prédilection pour les amoureux de montagne et des grands espaces vierges, le ski freeride et le ski de randonnée sont des pratiques devenues courantes au sein de la communauté ski. Pouvoir s’échapper un temps soit peu de toutes les contraintes exigées par les stations de ski mais également de la vie quotidienne, ces pratiques sont d’excellents antidépresseurs !

A l’affut des conditions idéales pour aller faire de belles sorties avec les copains dans de la peuf fraîchement tombée est un Graal rêvé de tous ! Toutefois vous n’êtes pas sans savoir que cela représente de nombreux risques. Nous allons donc dans cet article essayer de vous aider à prévenir les risques et s’adapter en cas de pépin !

 

Conditions réunies, vous êtes dans les starting bloc dès le petit matin avec les copains, prêts à en découdre. Seulement pas si vite ! Rien ne vaut une bonne petite météo perso. En effet, il est important de ne pas négliger l’état desprit de l’équipe. Connaître les motivations de chacun va nous permettre dadapter la sortie pour convenir au plus grand nombre. On nest jamais à labris de quelqu’un moins en forme, de quelqu’un qui veut manger un max de dénivelé en un minimum de temps et il est donc important de le savoir pour éviter toute frustration dans l’équipe.

 

Check DVA ok mais attention aux interférences !

 

Pour que votre DVA fonctionne correctement il est primordial d’éliminer le maximum dinterférences. Les interférences peuvent être provoquées par tout appareil électronique (même éteint/ mode avion pour les smartphones). Plus celui-ci est proche du DVA plus celui-ci interfère les ondes de lappareil. Il faut au minimum tenir ses appareils électroniques/ métalliques à 50cm de lappareil.

 

Maintenant ça part, alors que les chevaux sont lancés on distingue rapidement ceux qui ont le plus la caisse et ceux qui lont moins, qui papotent. Inutile de vous rappeler que quand on fait un effort physique on transpire et on a chaud. Avoir une bonne gestion de ses couches est important. Après un petit quart-dheure deffort nhésitez pas à marquer une pause, ressouder le groupe et demander à chacun comment il/ elle se sent (météo perso partie 2), enlever une couche si besoin, créer des groupes si besoin est et reprendre de plus belle !

lukaleroy-08070_2_1_.jpeg

LES MOTS DE PIERRO

« La prise en compte des facteurs humains et du terrain sont vraiment primordiaux pour le bon déroulement de votre sortie, si vous ne sentez pas une décision ou un passage il ne faut pas hésiter à le dire. La communication est un élément à ne pas négliger dans un groupe tout au long de la sortie. Souvent les accidents arrivent quand les personnes plus faibles ne veulent pas forcement dire qu’elles ne vont pas bien ou qu’elles ne le sentent pas et à contrario un chien fou peut vous amener à vous retrouver dans des situations critiques sans avoir pris le temps d’analyser le terrain et le milieu. »

« Le double check est à réaliser pour voir si tous les DVA sont en bon état de marche. Il est possible que les fréquences de certains DVA dérivent et que ses appareils ne soient plus compatibles avec les autres appareils.

En général je mets mon DVA dans une poche sécurisée de mon pantalon (système de Leach pour l’accrocher à l ‘intérieur) et mon téléphone dans la poche opposé dans ma veste ou voire même en haut de mon sac à dos. Attention il n’y a pas que les appareils électroniques qui peuvent interférer les ondes, les emballages des compotes ainsi que celle des barres céréales peuvent mettre à défaut votre DVA ! »

 

L’AIDE A LA DECISION, LE 3X3 DE MUNTER

Cette méthode simple vous permet de prendre rapidement des décisions.

Elle sappuie sur trois facteurs, lhumain, les conditions et le terrain à trois niveaux spatio-temporels que sont avant, parking, terrain.

AVANT : Consulter le Bulletin du Risque dAvalanches, se renseigner sur litinéraire à emprunter.

PARKING : Météo perso. Faire un rapide brief avec les gens avec qui vous partez de leur état desprit, leur motivation, les attentes sur la sortie.

TERRAIN : Savoir constamment analyser le terrain et revoir son itinéraire sil savère que les conditions n’étaient pas celles espérées.

Connaître lenneigement des faces, savoir qui y est allé récemment (consulter les forums), connaître les conditions météo à venir, le point de départ, litinéraire à emprunter (lignes bleues sur les cartes IGN).

Talweg_sur_carte_IGN.jpg-2.png

LES MOTS DE PIERRO

« La méthode 3x3 est l’une des méthodes d’analyse du risque que j’utilise régulièrement sur mes sorties en ski de randonnée, seul ou avec mes clients. Il est très important de pouvoir se poser les bonnes questions aux bons moments !

Attention, ce qui reste le plus compliqué à analyser et à interpréter c’est la nivologie ! Si vous souhaitez vous perfectionner et tester vos connaissances en nivologie n’hésitez pas à demander les conseils d’un pro de la montagne sur une ou plusieurs sorties. »

 

UNE PETITE PAUSE, UN PETIT POINT NIVO !

En hiver et notamment en ski de randonnée, lennemi numéro un du skieur cest lavalanche.

Une avalanche en soit cest quoi ? Cest le chevauchement de deux couches de neiges que lon va appeler « plaque » qui nont pas la même densité. Une avalanche se déclenche lorsque la couche (plaque) inférieure à une densité plus faible que la couche (plaque) supérieure.

Le passage dun skieur suffit à déclencher une plaque sur plusieurs dizaines de mètres de plusieurs milliers de mètres cubes.

Pour constater localement le manteau neigeux et comment sont les couches il vous suffit dinverser votre bâton et de le planter dans la neige. Vous allez rapidement sentir différentes densités au fur et à mesure que vous poussez.

 

LA SECURITE, LA PRIORITE !

En évoluant en dehors dun domaine skiable vous êtes soumis aux bonnes volontés de mère montagne. Le choix et la planification de votre itinéraire est important en fonction des conditions (se fier au BRA local). Toutefois il est indispensable davoir avec soit un pack sécu. Un pack sécu cest une sonde, un DVA et une pelle télescopique.

Plusieurs marques proposent ces packs à différents prix. Ceci va dépendre de la puissance des antennes du DVA, la rigidité de la sonde, le godet de la pelle (métal ou plastique).

Lajout dans sa checklist dun sac airbag peut donc également être un atout.

mammut-barryvox-package-dva-pelle-sonde_a-2_1.jpg

LES MOTS DE PIERRO

« Le triptyque DVA Pelle Sonde est vraiment le minimum que vous devez avoir sur toutes vos sorties ski de rando.

Le DVA est à vérifier chez soi et au départ des sorties ! Le remplacement des piles doit se faire avant 40% pour des alcalines (attention ce type de piles coulent si on les laisse longtemps dans l’appareil) et avant 30% pour des piles lithium. Ce tryptique est à avoir avec vous dans toutes vos sorties, que ce soit en ski de randonnée comme en freeride.

Pour ce qui est des sacs airbag (aussi appelé ABS), c‘est un super outil, mais il ne doit pas engendrer une prise de risque supplémentaire par gage de sécurité. Il faut l’utiliser comme un joker si la prise de décision n’a pas été la bonne. »

 

UN SAC AIRAG MAIS QU’EST-CE DONC ?

Cest tout simplement un sac qui va augmenter votre volume corporel par un pouvoir gonflant. Cest à laide dune cartouche de CO2 qui, une fois que vous laurez percutée par lactionnement de la poignée, va se gonfler sur les côtés latéraux de votre sac à dos et ainsi vous permettre de rester à la surface de lavalanche, vous offrant ainsi une meilleure portance.

Cet équipement est complémentaire au pack sécu.

9-45308_airbag-reactor-24_grey_air1reac24v2grey_02.jpg

 

Sur le terrain plusieurs gestes clés sont à adopter pour éviter les mauvais choix. Pour cela on peut sappuyer sur lexpérience de notre guidos national !

ZAG_UBAC_ASSET_Photo_Luka_Leroy_skier_Baptiste_Baudry_5-3.jpg

PETIT LISTING

 

-Les bons gestes à adopter

-Check DVA début de sortie

Vérifiez pour chacun des membres du groupe que le mode émission et réception fonctionne. Pour connaître la manip vous pouvez vous fier à notre blog Tuto intermédiaire – confirmé, Check DVA

-Peaux de rechange

-Connaître les signes dhélicoptère

-Avoir une paire de couteaux

-Ne pas partir seul et prévenir de la famille ou des amis de la sortie programmée

- En cas de secours savoir trouver rapidement une coordonnées GPS sur nos smartphones

-Avoir un fond de sac (de quoi se couvrir, une couverture de survie, de quoi s’alimenter, boisson chaude, une lampe frontale, une pharmacie, du strap).

Et voilà ! Nous arrivons à la fin de ce blog !

 

Merci de votre attention, nous espérons que vous avez appris ou remis à jour certains concepts.

Pour toutes questions complémentaires n’hésitez pas à nous contacter ou venir nous rendre visite au Shop !

 

 

 

RIDE SAFE !

ZAG_SLAP_98_ASSET_Photo_Quentin_Iglesis_skier_Quentin_Gamond_5-2.jpg